Le cursus d’une horlogère

– Entretien avec Emilie Ciais –

J’ai pu vous parler de marques et de différents corps de métiers qui gravitent autour de la montre. Après avoir vu l’horloger restaurateur, le dessinateur et le designer, nous allons nous pencher sur l’horloger. Et plus particulièrement sur une horlogère.

Quel est le travail de l’horloger ?

Comme son nom l’indique, l’horloger s’occupe de votre montre.
On connaît tous un horloger dans notre ville : celui à qui on demande de changer nos piles, nos bracelets ou de vérifier l’étanchéité de nos montres.
Et aujourd’hui, on se dirige vers une horlogère installée à Nice.

L’horlogerie, une découverte.

Au tout début, rien ne la poussait à devenir horlogère. En effet, les bijoux l’intéressaient plus que les montres. Cependant, il n’y avait plus assez de place dans le CAP. Chose qui n’était pas le cas pour le CAP horlogerie.

Emilie a enchaîné les découvertes et les échanges, tant elle était captivée. Elle est partie travailler à Londres et en Suisse, incontournable.

C’est mal connaître Émilie que de penser qu’elle resterait bien sagement dans une manufacture. Son envie d’échange et son attachement à sa région sont plus forts. C’est dans sa Nice natale qu’elle a fait ses premiers pas en horlogerie. C’est là-bas que les horlogers ont su lui donner sa chance et lui faire découvrir davantage le métier.

Émilie est une fille énergique, débrouillarde et avec un contact facile. Le métier d’horloger était fait pour elle.

Le métier d’horloger, une satisfaction personnelle.

Après avoir connu différentes expériences et son brevet des métiers d’art en poche, elle peut enfin exercer.

Cursus d'une horlogère

Logiquement, elle est devenue sous-traitante des horlogers et bijoutiers niçois.

Qu’est-ce qu’un sous-traitant horloger ?

Le sous-traitant est la personne réalisant une partie de votre travail afin de vous libérer du temps. Certains bijoutiers proposent de vous changer la pile ou votre bracelet sans en avoir la formation. Du coup ils font appel à un sous-traitant.

Notre Émilie a fait ça pendant deux ans et s’est fait un nom sur la place niçoise.Entrepreneuse dans l’âme, après avoir été sous-traitante, elle se devait de passer à l’étape suivante : avoir sa propre boutique.

C’est en décembre 2018 que la boutique A l’heure d’Émilie à vue le jour.

Boutique A l'heure d'Emilie

Qu’est-ce que ça apporte d’être horloger ?

Dans ce monde de passionnés, les réponses sont diverses et toutes plus intéressantes les unes que les autres.

Lorsque j’ai demandé à Émilie ce que son métier lui apportait, quelque chose a changé dans sa voix. Sa passion s’exprimait.

En étant manuelle et curieuse, l’horlogerie vient satisfaire ses penchants. En proposant un service après-vente, elle voit défiler tous types de montres, chacune avec leurs particularités. Votre mission, si vous l’acceptez, c’est de résoudre le problème.

Dans le métier d’horloger, il n’y a pas que les montres, il y a aussi ceux qui les portent. Les réparations sont différentes tous les jours et les clients aussi. De fait, les échanges sont eux aussi différents. En discutant avec ses clients, Émilie partage sa passion tout en alimentant la curiosité de chacun.

Y a-t-il concurrence entre horlogers ?

Si nous, clients, on leur confie nos montres, une guerre terrible fait peut-être rage entre les horlogers d’une même ville.

En réalité, on met de côté la bataille sanglante, car finalement c’est tout autre chose. Il y a une entre aides. Pour l’ouverture de sa boutique, plusieurs l’ont aidé et d’autres lui ont même donné du mobilier ou des machines.

Être horloger c’est une passion qui vient préserver un savoir-faire. Lorsqu’une jeune femme vient rejoindre les rangs, les plus âgés sont contents de découvrir et encourager la relève.

Qu’est-ce qu’un bon horloger ?

C’est la personne qui répare avec succès votre montre, mais aussi qui prend le temps de partager avec vous sa passion.

Si vous avez l’opportunité, allez à Nice et passez voir Émilie de ma part.

Vous vous souvenez de la raison pour laquelle elle est devenue horlogère ?
Quoi de mieux que d’allier bijoux et horlogerie car entre deux réparations, Émilie trouve le temps de créer ses propres bijoux.

Cursus horloger - créations joaillerie

Voici un exemple de ce qu’elle a fait.

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *