Un voyage au cœur de l’espace, la nouvelle épopée de HYT

« Le design de HYT est une expression mécanique futuriste et moderne avec son affichage hybride du fait de sa technologie fluidique. C’est un design spatial, spectaculaire ! »

C’est ainsi que Davide Cerrato nous a résumé HYT.

A l’occasion de la Wonders Week, nous avions eu l’opportunité de nous assoir avec Davide, le temps d’un podcast. C’est donc tout naturellement, après nous avoir introduit à la nouvelle marque, que nous sommes allés à sa rencontre pour qu’il nous initie au design.

Davide Cerrato HYT design
Davide Cerrato HYT

Quels sont les ingrédients qui donnent naissance à de tels ovnis ?

Grâce à cet échange, nous allons pouvoir éduquer ton palais pour qu’ainsi tu puisses savourer comme il se doit ces plats de haute gastronomie.

Tout est une question d’expérience, de volume, de mouvement et d’imagination.

Davide Cerrato

Davide Cerrato

HYT

C'est au coeur de Genève, durant la Wonders Week, que nous entamons notre voyage dans l'espace. Chacune des pièces marquent les étapes de ce voyages intergalactique. Chacune est le point de rencontre entre la maitrise de l'art horloger et la science-fiction. Seul HYT peut nous proposer ce genre d'expérience, et qui de mieux placé que Davide Cerrato son CEO, pour nous guider dans ce voyage ?

Une nouvelle ère, celle de la conquête de l’espace

Il y a une question d’immersion dans ce genre de mission. On ne pouvait pas pleinement comprendre le design de HYT simplement en faisant un Zoom ou en ce rencontrant dans un lieu quelconque.

On a donc quitté la Vallée de Joux pour descendre sur Genève. C’est aux abords de la vieille ville dans un magnifique appartement lumineux, que nous retrouvons Davide. Nous sommes chez lui, c’est ici que son univers et son expérience se matérialisent le plus. Goldorak, du haut de sa bibliothèque, nous observe tout comme de nombreux livres sur le design et l’architecture.

Goldorak HYT
HYT Espace

Au fur et à mesure que la conversation avance, Davide m’explique les étapes par lesquelles lui et ses équipes sont passées pour arriver au design qu’on connaît aujourd’hui. Il y a eu une première phase de constat : pour relancer la marque sur de bonnes bases, il fallait faire l’état des lieux et éviter les erreurs qui avaient été faites par le passé.

L’une d’entre elles était le manque de lisibilité sur les montres. Si les anciennes HYT sont magnifique à regarder, la lecture de l’heure n’est pas chose aisée. L’autre erreur qui avait été faite était de délaisser l’aspect mécanique. La beauté de la pièce ne reposait que sur sa technologie fluidique. En la délaissant, un déséquilibre avait été causé.

Moon Runner HYT

Pour qu’une chose existe, il faut la nommer. Son nom nous permet de savoir à quoi un élément fait référence tout en le mémorisant. C’est dans cette optique que chaque élément de l’univers de la marque a son propre nom. La technologie d’affichage de l’heure en utilisant des fluides s’appelle donc la Meca-Fluidic Technology.

Chaque pièce, qui matérialise la conquête spatiale dans laquelle HYT s’est lancé, rentre dans ce vocabulaire spatial. La première pièce, qui marqua le début de cette nouvelle ère, s’appelle la Hastroid Green Nebula. Elle est suivie de la Hastroid Green Laser et de la Moon Runner Supernova Blue. Simple, efficace et facilement mémorisable.

HYT Green Nebula
HYT Moon Runner & Green Nebula
HYT Green Laser

Avec ces quelques éléments, on sait maintenant qu’une HYT a deux composantes majeures : sa partie fluidique et sa partie mécanique. Tel un véritable couple, elles ne peuvent exister l’une sans l’autre. Et tel un véritable couple, c’est ce qui les lie qui détient la beauté et c’est donc ce sur quoi Davide a travaillé le plus.

Comment ont-ils fait pour matérialiser ce liant ? 

Les clés de la réussite de cette conquête

C’est là qu’on rentre dans le dur. Assieds-toi et laisse-moi te guider.

Le liant dont je te parlais un peu plus haut va prendre vie dans la lisibilité et l’ergonomie de la montre.

Pour obtenir une meilleure lisibilité voici le travail qui a été réalisé :

Concernant les heures, elles restent indiquées par le fluide. En-dessous de l’indicateur se trouve un rail avec des plaques de SuperLuminova qui vient créer le contraste entre les deux liquides faisant ainsi ressortir leur point de rencontre, permettant ainsi une meilleure lisibilité de jour comme de nuit.

HYT Moon Runner index
HYT Index superluminova

Les index, qui se trouvent en périphérie du cadran, sont en 3 dimensions et disposent également de SuperLuminova, leur permettant de se détacher de la grille à nid d’abeille et de capter comme il se doit notre regard. En les observant, tu remarqueras deux choses.

La première étant qu’ils sont inclinés vers l’extérieur, comme pointant vers le centre de la montre. Effectivement, c’est là que tout se passe.

La deuxième, c’est que les index de 3h et 9h ne sont pas à leur place habituelle. Les chiffres ont été tirés vers le haut du cadran, du fait de la double indication du 6h.

Quant aux minutes, l’aiguille a elle aussi été chargées en SuperLuminova et vient se détacher du cadran grâce à sa pointe blanche. Le chemin de fer est lui aussi chargé en SuperLuminova et son indication est simple et épurée. En deux coups d’œil tu arrives à lire l’heure et les minutes. Donc, pour ce qui est de la lisibilité, c’est une mission accomplie.

On ne peut pas parler du cadran et de ses 40 à 50 composants sans mentionner le dôme de saphir présent sur la Moon Runner. Son traitement antireflet vient le faire disparaitre lorsqu’on regarde la pièce de face. Mais il se révèle totalement lorsqu’on la regarde de côté.

Avec HYT, nous sommes dans la thématique de l’espace. Ce dôme de saphir me fait penser à l’atmosphère qui vient protéger la vie présente sur sa planète.

HYT Moon Runner dôme
HYT Moon Runner

Si tu as une bonne lisibilité mais que ta boîte n’est pas ergonomique, le plaisir de la porter serait absent.

La boîte avec ses 70 composants, ses 48 mm de largeur et ses 52,3 mm de longueur est massive. Et pourtant, avec sa forme légèrement tonneau s’affinant aux extrémités et avec ses ouvertures au niveau des cornes, elle épouse ton poignet et semble bien plus petite qu’elle n’est en réalité.

Cette perception de finesse et d’équilibre est accentuée par l’absence de lunette car le dôme de saphir plonger directement dans la boîte. Cette même perception est préservée par une couronne à 2h qui ne vient pas casser la légère forme tonneau du boitier.

HYT étant lancé dans son épopée spatiale, son design doit lui aussi voyager et évoluer en fonction des nouvelle planètes et astres qui sont rencontrés. L’Hastroid Green Nebula et l’Hastroid Green Laser constituent la première étape de cette épopée. Elles ont réintroduit la mécanique au cœur de l’univers de marque. Mais c’est la Moon Runner Supernova Blue pose les bases du design à venir. La complication est placée au centre du cadran et elle est entourée par l’indication fluidique des heures. Chaque élément pointe autant vers le centre du cadran que vers la voute du dôme. Tel un microcosme, le porteur de la montre est tel un dieu qui admire sa création.

HYT Moon Runner Tourbillon Watch 2
HYT Moon Runner Tourbillon Watch

C’est la tête dans les étoiles que nous quittons Davide. Grâce à cette rencontre, nous sommes désormais plus à même de savourer ses prochaines créations. Leur épopée spatiale ne fait que commencer et nous comptons bien la suivre de près.

A ton tour maintenant d’embarquer dans cette épopée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.