Dans la famille TUDOR, donnez-moi la Collection Heritage
Partie III : Heritage Ranger

Première apparition au catalogue en 1969et premier pas sur la Lune le 21 Juillet 1969

tudor heritage

Tudor Ranger des années 60

La Tudor Ranger apparaît au catalogue en 1969, pourtant déjà présente dans les années 1960.
Si sa désignation rappelle un garde forestier baroudeur des étendues américaines, l’esprit de cette montre fait très certainement écho à la Tudor Oyster Prince qui a équipé les membres de la British North Greenland Expedition de 1952.
L’ensemble de ce boîtier donne du sens à son nom : Ranger.

Si la North Flag fait référence à cette expédition en lui rendant hommage, la Ranger quant à elle ne semble pas avoir les origines. Pour autant, dès sa sortie, elle défend son style particulier.
Son boîtier en acier étanche de 34 mm, son cadran noir mat au logo à la rose ponctué d’index lumineux survolé d’aiguilles de forme poire, forment cette ADN.

Le 21 juillet 1969, Neil Armstrong et Buzz Aldrin et leur Omega foulent le sol lunaire pour la première fois. Tudor ne s’est pas envolé avec eux et pourtant, ils partagent la même soif d’aventure.

tudor heritage

L’équipage d’Apollo 11

En effet, la Ranger comporte en son sein tous les aspects de l’aventure. La noirceur de son cadran éclairé par ses index et ses aiguilles en forme de poignard se voit bien portée au poignet d’un poilu baroudeur.
À cet ensemble rustique qui fait face à une nature hostile, la maison a réussi à insuffler de la tendresse : sa rose emblématique. Sa délicatesse et ses courbes viennent adoucir l’inspiration sauvage de la montre.

Un enterrement en 1988 et une renaissance en 2014

La Ranger à l’esprit baroudeur est retirée du catalogue en 1988, 19 ans seulement après son apparition.
Toutefois, après un long sommeil de 26 ans, la Ranger se réveilla, telle la Belle au bois dormant.
Sans une ride, voir même rajeunie, la Heritage Ranger s’inscrit dans la démarche de mise en valeur du patrimoine initié par Tudor en 2010.

tudor heritage

Tudor Heritage Ranger et son bracelet en acier

De même, après avoir disparue dans les années 1965, la rose revoit le jour en 2014.
Ses index sont peints maintenant. La matière luminescente, légèrement teintée procure un effet vieilli, la rendant chaude et séduisante.
J’ai dit que la montre avait rajeuni, mais pas de 10 ans non plus. Elle garde quand même les effets du passé qui ont constitué sa personnalité.

tudor heritage

Aperçue de la rose

Dans les années 1960, des inconnus persistaient, pressant à l’aventure. Cependant, peut-on dire que cette montre trouve sa place aujourd’hui ?
Tout d’abord, avec cette initiative de mise en valeur de son patrimoine, Tudor revient mettre l’aventure au goût du jour : de l’homme d’affaire portant sa Advisor, au pilote sa Chrono, sans oublier le baroudeur et sa Ranger.

Les grandes étendues vous appellent par ce cadran ! Cependant, chaque journée peuvent être vécue comme étant une aventure qui vaut la peine d’être poursuivie.
A chacun son aventure : il est tout autant difficile de s’introduire dans le métro à l’heure de pointe que de traverser la toundra en 4×4 !

Saisissons cette invitation à l’aventure et plongeons nos regards dans ce cadran encore vierge et qui n’attend que nous et notre poignet pour débuter une nouvelle histoire.
C’est donc avec certitude que la Heritage Ranger a retrouvé sa place aujourd’hui. Il nous revient de lui faire vivre notre propre aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.