La 5711 est morte. Vive la 5711 !

Un beau jour ensoleillé sur la Place Vendôme, je me baladais de boutique en boutique. J’ai souvenir de celle dans cet angle, au fond à gauche de la Place lorsqu’on vient de l’Opéra Garnier. Très simple, la vitrine ne se distingue pas plus que les autres et de toutes façons le flagship Louis Vuitton capte toute la lumière.

Cependant, sa devanture captait mon attention. Ecrite en majuscule, l’inscription PATEK PHILIPPE trônait.

Boutique Patek Place Vendôme

Après avoir inspecté ma personne en vérifiant que tout était en ordre dans ma tenue, j’ai pris mon courage à deux mains et fait le pas. Je sonne, le vigile me regarde, s’avance et la porte comme par magie s’ouvre.

C’est un petit pas pour eux, mais un immense pour moi. Je suis accueilli par un charmant « Bonjour Monsieur ». Ne sachant plus où me mettre et me demandant ce que je faisais là, j’ai été pris en charge par un vendeur.

« Bonjour Monsieur, que puis-je faire pour vous ? »

« J’aimerai savoir s’il était possible de prendre en main la fameuse 5711 »

« Je suis désolé Monsieur, nous avons aucun modèle en boutique. Je ne peux malheureusement pas vous la présenter »

La rumeur était donc vrai, il est presque impossible de mettre la main sur cette montre en boutique. Légèrement déçu mais heureux de cette expérience, j’ai quitté la boutique en direction des Tuileries et lire au soleil les quelques documents que l’équipe m’a donné pour affiner ma culture de la marque.

Quelques années après, la nouvelle tombe…La 5711 est morte, vive la 5711 !

Patek Philippe 5711

La fin de la 5711, une bonne chose pour Patek Philippe ?

Patek Philippe a cette chance que de nombreuses Maisons n’ont plus, elle est indépendante. Nullement prisonnière d’une groupe financier, Patek peut relativement faire ce qu’elle veut.

Je dois bien vous avouer que l’arrêt de ce modèle ne me fait ni chaud ni froid et ne va pas m’empêcher de dormir. Cependant elle a su conquérir le cœur de plus d’un passionné de montre.

Il semblerait que ce modèle ne soit pas le préféré de Thierry Stern, le CEO de la marque : “Nous faisons environ 140 modèles différents de Patek Philippe et la Ref. 5711 basique en acier est juste l’un d’entre eux. Nous avons de nombreux autres modèles qui sont plus compliqués et peut-être plus beaux” a-t-il dit au New York Times en 2019.  La star de la marque semblait prendre trop de lumière et jetais dans l’ombre d’autres modèles qui expriment le savoir-faire de la Maison.

En terme commercial, l’arrêt de la 5711 peut s’avérer préjudiciable pour Patek Philippe. Les longues listes d’attentes assuraient un flux financier récurant. Mais assurer l’équilibre de la marque sur un seul modèle n’est pas recommandé. Un changement de mode ou un désintérêt pour la marque de la part des consommateurs causerait « l’effondrement » de la Maison.

Thierry Stern CEO Patek
Thierry Stern, CEO de Patek Philippe

Une bonne chose pour le consommateur !

Le changement de cap ne plaît pas à tout le monde. Certains ne comprennent pas et d’autres refusent le changement. Se limiter à ce que l’on fait déjà empêche d’avancer, d’innover, de créer. Si notre monde est en constante évolution, il est important d’avoir des repères pour nous guider. Mais il ne faut pas pour autant s’accrocher à ces repères telles des moules. Ils nous donnent une direction, une tendance à suivre même si l’on reste libre de tenter, créer et innover sur le chemin.

C’est ce qui se passe avec la 5711 ! La 5711 devient un repère pour Patek Philippe. L’univers du sport chic et son ambiance sont des repères dans lesquels Patek Philippe va pour créer.

Si l’on sait ce qu’on perd aujourd’hui, on ignore ce que Patek nous présentera dans le futur. La 5711 sera peut-être relevée par un modèle beaucoup plus beau, avec une histoire encore plus intéressante et un design beaucoup plus séduisant. Profitons de ce moment de battement pour créer une ambiance qui pousse Patek à créer, ce qu’ils n’ont encore jamais encore osé faire.

L’avenir appartient à ceux qui prennent des risques et si la 5711 vous manque, ses presque 30 versions sont toujours là. Mais je vous encourage à voyager dans les 140 autres modèles que nous propose la marque.

Je vous invite à nous partager en commentaires votre avis sur l’arrêt de cette référence et sur ce que vous aimeriez voir arriver chez Patek Philippe !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *