Comment le plaisir de la fonction est devenu central ?

L’histoire du design Singer Reimagined

« Je n’ai jamais travaillé pour atteindre un niveau, mais je me suis toujours battu pour faire ce que j’aime. Ce qui me rend fier aujourd’hui, c’est d’avoir ma marque pour continuer à faire ce que j’aime : créer. »

Voilà la réponse de Marco Borraccino, le CEO de Singer Reimagined, lorsqu’il nous expliquait le design de ses montres.

Marco Borracino Singer Reimagined

Nous avons la chance, nous passionnés, d’être en contact direct avec le produit fini. Nous n’avons pas à subir ces moments de doute et de recherche que les créateurs ont à traverser pour que leurs idées prennent vie dans un objet.

Nous avons voulu comprendre le design de Singer Reimagined car c’est un des moyens à notre portée pour saisir l’âme de la marque.

Comment Marco est-il passé d’une envie puis d’une idée à un produit fini ?

Il ne fallait pas oublier son manteau ce jour-là. La pluie nous faisait rentrer la tête dans les épaules et presser le pas. En plus de l’excitation, la météo nous dépêchait. Passé l’entrée, tu t’insères dans l’ascenseur pour terminer au cinquième étage. Malgré les nuages gris et la pluie battante, les grandes fenêtres qui entourent les bureaux rendent l’espace lumineux, le tout sur un fond musical qui te décontracte. On y est bien et après un bon café, nous sommes dans les meilleures dispositions pour accomplir notre quête. Que l’aventure commence !

Nos rencontres, nos expériences, nos goûts et nos passions façonnent ce que nous produisons. Si tu regardes la Track1 ou la Flytrack, tu n’y verras que des montres. A présent, j’y vois un condensé d’amour pour la musique, pour l’automobile et pour les montres iconiques des années 60 – 70. Mais si je vois ça, c’est parce que Marco nous a partagé son passé.

Dès son plus jeune âge, la musique tient une place importante dans sa vie. Elle ponctue ses journées et son rythme l’aide à surfer entre ses idées. Imaginait-il qu’elle allait lui permettre de créer une marque de montre ? Ce qui est certain c’est que l’idée ne lui avait jamais traversé l’esprit. Et pourtant c’est-ce qui lui a fait rencontrer Rob Dickinson, chanteur et membre du groupe Catherine Wheel. Mais la musique n’est pas le seul atome crochu qui les a rapprochés, l’automobile et la mécanique y tient sa place puisque Rob restaure et fiabilise des vieilles Porsche. Il n’en fallait pas moins à Marco pour lui envoyer un mail. Une bouteille à la mer à laquelle il n’attendait pas forcément de retour. Si tu souhaites connaître la suite de l’histoire de leur rencontre, je te laisse écouter ou ré-écouter le podcast que nous avons enregistré avec Marco.

Marco Borraccino

Marco Borraccino

Singer Reimagined

Aujourd'hui, nous avons le plaisir de vous présenter Marco Borraccino, le co-fondateur de la marque Singer Reimagined. Ce designer va revenir sur sa carrière et vous raconter son aventure entrepreneuriale.

Pour créer, Marco a besoin d’un fond de musique, d’être seul, d’avoir son bic et son cahier. Un moment de déconnexion durant lequel il voyage dans son esprit en essayant de donner vie à ce qu’il a dans la tête.

Tu t’es peut-être déjà retrouvé dans cette situation où tu souhaites exprimer quelque chose, mais que ça ne sort pas tout seul. Tu dois aller le chercher. Plus tu testes, plus tes pages se noircissent et plus ton idée prend vie. Tu en dessines les limites, tu découvres ce qui la caractérise et elle quitte petit à petit ton esprit pour se déposer sur le papier. Si cette période peut être laborieuse, un évènement peut susciter un déclic et alors là, tout vient tout seul. Un véritable moment de plaisir lorsqu’on réussit à capturer son idée.

Concernant Marco, c’est sa Autavia de 1972 qui l’a guidé. Ce chrono de la marque Heuer qui habille son poignet le met sur la piste. Il veut reprendre les codes de ces montres iconiques des années 60 – 70 en les affinant et en les rendant plus ergonomiques. C’est à ce moment-là que commence la période d’échauffement. Son bic va tenter, encore et encore, de donner un visage à son idée. La forme tonneau et ses courbes, déjà présentes sur l’Autavia, lui permettent de guider son bic et d’affiner son idée. Cette période peut lui prendre une heure comme une semaine, après quoi les lignes deviennent des volumes lorsqu’il les retranscrit sur un logiciel de 3D pour y affronter les contraintes techniques.

Ces quelques lignes te permettent peut-être de saisir la complexité du travail que ça demande pour créer une montre. Exercice encore plus compliqué quand tu n’as pas de collection déjà existante pour t’aiguiller. Quand Marco dessine la première montre Singer Reimagined, il doit créer une montre qui incarne la marque naissante. Un véritable chantier pendant lequel les fondations de la marque doivent être posées pour que le reste de l’édifice, dans lequel vont loger les différentes collections, soit le plus stable et claire possible.

En plus de ces challenges, il y a aussi les détails. On peut avoir tendance à les oublier, car quand on observe la montre, on les voit mais sans trop faire attention. Par exemple, pour arriver à cet affichage périphérique de l’heure et des minutes, Marco s’est inspiré des lunettes des chronos. L’angle du verre bombé est le même que le disque des heures et des minutes. Créant un trompe-l’œil, car quand on regarde la montre, on peut avoir l’impression qu’ils constituent une lunette et que le chrono central indique l’heure.

Singer Reimagined Track1 Noir
Singer Reimagined Track1 Bleu

Ce sont tous ces petits détails qui font la beauté de la pièce. Il y a aussi le choix de la position des boutons poussoirs. Positionnés à 10 et 2 heures, on peut ainsi plus aisément utiliser le chrono en l’ayant dans la main comme au poignet.

La fonction était périphérique dans les autres chronos, elle devient centrale pour Marco.

Changer les priorités dans la montre

La marque ne s’appelle pas Singer Reimagined pour rien. Le parallèle entre le travail de Rob avec Singer et l’exemple de la Track1 m’a permis de toucher du doigt l’âme de la marque.

Une Porsche Singer, elle a été fiabilisée pour que la sensation de plaisir que procure sa conduite ne soit plus interrompue par des problèmes mécaniques. Pour une montre Singer Reimagined, telle que la Track1 avec son chronographe, la fonction est placée au centre pour que le plaisir de l’utilisation soit le plus complet possible. Ton plaisir à l’utiliser n’est plus interrompu par un manque de lisibilité.

Singer Reimagined remet donc au cœur de la montre sa fonction.

Quelques lignes plus haut, je te disais que nos créations sont façonnées par nos expériences, nos goûts et nos passions. Et si Marco a réussi à créer cet ADN pour sa marque, c’est grâce à son amour pour la musique, son amitié avec Rob mais aussi grâce à ses nombreux allers-retours en Californie pour s’imprégner de Singer. Le souhait de Rob avec Singer pour les voitures a été réimaginé par Marco pour les montres.

Ce changement de priorité dans la montre a demandé de retravailler complètement le mouvement. Travail qui a été pris en charge par Agenhor, mais encore un peu de patience concernant ce sujet.

En sortant des sentiers battus, la marque a été récompensée par le prix du chronographe lors du GPHG de 2018.

Maintenant que tu as pu toucher du doigt l’ADN de la marque, je te laisse imaginer la suite…

Chez Singer Reimagined, le design ne se résume pas qu’à un esthétique, mais bien à un moyen pour changer les priorités et créer une nouvelle génération de montres.

Après le chronographe, à quelle fonction t’attaquerais-tu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.