Une aventure italienne, la nouvelle Essence Leggera de Formex

Si tu le pouvais, où partirais-tu ?

C’est le genre de question qu’on retrouve durant une conversation qu’on entame assis au soleil à une terrasse. Point de départ d’une conversation durant laquelle notre regard se vide pour se plonger au cœur de notre imagination et ainsi s’envoler pour notre destination rêvée.

S’y rendre ne serait-il pas le meilleur moyen d’en être déçu ?

Le Lac de Côme ne fait pas partie de mes destination idéalisée. Mais c’est une destination qui m’attire. Son paysage entre montagnes et lac me rappelle la Suisse, avec le style italien en plus.

Alors, quand Formex nous a présenté sa nouvelle Essence Leggera, il était évident qu’il fallait se rendre au Lac de Côme pour expérimenter une des pièces de la collection.

Découvrons ensemble cette pièce tout au long de notre aventure italienne.

L’immersion progressive

L’enthousiasme est une émotion puissante qui s’empare de quelqu’un à propos d’une personne ou d’une chose et qui se manifeste par des signes extérieurs d’admiration, de contentement ou d’exaltation. Voici le sentiment qui s’est emparé de moi quand Raphaël Granito nous a partagé : « s’il y a bien une montre de notre collection qui montre ce que nous faisons de mieux, c’est la Leggera (…). Personnellement je considère la Leggera comme la fusion ultime de l’élégance et de la sportivité. »

Raphaël Granito

Raphaël Granito

Formex

C'est baigné dans l'univers automobile et de la moto qu'est né Formex à la fin des années 90 début 2000. Mais c'est en 2016 que Raphaël Granito reprend la marque et décide de réveiller cette belle endormie. Dans ce podcast, vous y découvrirez la marque ainsi que Raphaël. De son parcours d'entrepreneur à ses futurs challenges, il vous livre son histoire.

Contempler simplement la pièce ne pouvait être une option, il fallait aller à sa rencontre, au point de jonction entre l’élégance et la sportivité pour en saisir tous ses détails. La combinaison de ces deux termes a créé une connexion dans mon cerveau, et naturellement l’idée de se rendre au Lac de Côme s’est formée.

Comme toutes les meilleures aventures, il faut peu de préparatifs. Les évènements nous guideront et nous nous laisserons porter. Il fallait pourtant faire un premier choix. Parmi les cinq cadrans différents, lequel allait terminer sur notre poignet. Il nous fallait trancher entre l’Artic White, le Mamba Green, le Cool Grey, l’Electric Blue ou bien le Forged Carbon.

Formex Essence Leggera 5 cadrans

Le ciel bleu italien, le bleuté de l’eau du lac et mon amour pour la couleur bleue m’ont fait pencher pour le cadran Electric Blue, il n’est pas si flashant que cela. Son dégradé de nuances de bleus et son soleillage captivent ton regard pour le concentrer au centre du cadran. Tu es comme hypnotisé lorsque tu le regarde.

Maintenant que la Essence Leggera Electric Blue est à notre poignet, quittons la ville lumière pour se rendre à Milan. Alors que nous embarquons dans notre train de nuit, mon cœur s’arrete.

« Merde, je sens plus la montre !! »

En l’absence de montre à mon poignet gauche, je me sens comme nu. Pendant une fraction de seconde j’ai eu ce ressenti. Il faut dire qu’avec une boîte en carbone qui ne fait pas plus de 40 gr et du fait de la sensation de douceur qu’il procure, mon cerveau a été berné.

Formex Essence Leggera Electric Blue

Alors que les lumières s’éteignent et que le train quitte la gare, je n’arrive pas à trouver le sommeil. Les quelques rayons du soleil que le cadran a capté ont suffi pour recharger les index et les aiguilles qui sont remplis de SuperLuminova. Pas un écran ne peut rivaliser avec un tel spectacle.

La course de la trotteuse crée ce spectacle régulier qui berce les yeux. C’est devant ce spectacle que mes yeux se sont fermés pour se rouvrir par une voix féminine qui annonce au micro :

“Ciao a tutti e benvenutti a Milano “

Pour rendre honneur à la montre, tout comme au lieu où nous nous rendons, nous ne pouvions pas prendre une simple voiture de location.

La belle italienne

Grâce à l’un d’entre vous, nous avons pu trouver celle qu’il nous fallait. Une Alfa Romeo Giulia 1600 des années 1960. Le combo parfait. C’est à Milan qu’en 1910 qu’Alfa Romeo a vu le jour, et c’est avec l’une de ses créations des plus mythique que nous allons faire le tour du Lac de Côme, coude à la portière, lunette de soleil sur le nez et cheveux au vent ! Bien entendu, cette belle italienne est décapotable.

Lac de Côme route
Alfa Romeo Giulia 1600

En moins d’une heure, nous y voilà ! La température s’est légèrement rafraichie grâce au brin d’humidité qu’il y a dans l’air. Les 140 kilomètres qui entourent le lac se font avec une telle facilité, la rondeur du bruit du moteur vous berce pendant que vos yeux se noient dans la verdure de la montagne et la brillance de l’eau du lac. C’est cette même brillance que je retrouve dans le cadran de l’Essence Leggera Electric Blue. Elle est obtenue grâce à la couleur bleue et à son soleillage, mais aussi grâce au polissage des index. Leur forme anguleuse fait rebondir les rayons du soleil et les disperser tout le long du chemin de fer.

Formex Essence Leggera index

Le sentiment de légèreté est obtenu tant grâce au carbone de la boîte qu’au confort du porté qui est accentué par la technologie de suspension breveté de Formex. Ce système de suspension, caché par les quatre vis hexagonales qui connectent le haut au fond de la boîte, augmente le confort du porté en s’adaptant à nos mouvements. Mais ce système breveté, c’est aussi une merveilleuse fonctionnalité avec laquelle on peut jouer en manipulant la montre. Cette fonctionnalité a-t-elle une vertu déstressante ? Je ne sais ce que diront les médecins, en tout cas elle fait effet sur moi.

Formex Essence Leggera vis

Alors que les derniers kilomètres se présentent, mon regard se pose une nouvelle fois sur la montre. Peut-on lui trouver des défauts ? Répondre non ne serait pas honnête. Tout produit peut être amélioré, même les pièces de haute horlogerie. Cette pièce m’a séduit car je sais tout l’amour et tous les efforts que les équipes de Formex y ont mis. Le premier concerne les matériaux. La boîte est en carbone, la lunette et la couronne sont en céramique. On retrouve généralement ces matériaux sur des montre d’une toute autre gamme de prix. Le deuxième concerne la boucle déployante. Elle n’est pas comme les autres car elle intègre elle aussi un brevet déposé par la marque qui permet de régler le confort du bracelet au millimètre près. Ayant un petit poignet, ce brevet fait toute la différence dans mon confort.

Alors vous inviter à précommander une des Essence Leggera serait-il une mauvaise idée ? La réponse est non ! Si vous le pouvez, je vous invite à passer le pas car vous risquez de ne pas être déçu ! Rendez-vous ici pour découvrir toutes leurs montres et collections.

Et toi, qu’aurais-tu fait avec une Essence Leggera au poignet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.