Baltic Tricompax  X  Peter Auto

La rencontre entre deux passions

C’est la curiosité qui m’a amené à être assis avec Etienne Malec. Tout a commencé par une story à laquelle j’ai réagis. S’en est suivi une pluie de photos d’un tournage qu’il venait de terminer, et me voici dans ses bureaux parisiens avec un écrin posé sur la table contenant la dernière nouveauté.

Le mystère reste entier.

Si j’ai décidé d’écrire cet article c’est pour te faire découvrir l’histoire qu’Etienne m’a raconté. L’histoire de la Tricompax x Peter Auto. Sans plus attendre découvrons ensemble ce projet.

En route !

Baltic tricompax x Peter auto tournage
Baltic tricompax x Peter auto tournage circuit

Présentation de la Baltic Tricompax  X  Peter Auto

La Baltic Tricompax est un chrono avec une échelle tachymétrique en aluminium, un cadran aux finitions beige oscillant entre le clair et le mat, avec des compteurs noirs guillochés, des index appliqués, un mouvement mécanique manuel de 63 heures de réserve de marche, le tout dans une boîte en acier de 39mm. Et bien sûr, l’étanchéité est de 50 mètres avec la danse des aiguilles visible grâce à un verre saphir double dôme. Pour que la belle habille ton poignet, elle est dotée d’un bracelet acier brossé Flat Link réglable et tu pourras aussi retrouver dans la boîte un bracelet taupe en cuir de beau.

Baltic tricompax x Peter auto

Ne voyant que le produit fini et n’ayant pas participé à sa confection, je me devais dans un premier temps d’interroger Etienne quant à ses sources d’inspirations. « La Tricompax s’inspire directement des années 60-70 avec ses couleurs jaune et orange. Mais aussi du dynamisme de la course automobile. Et par conséquent la lisibilité du cadran se devait d’être maximal. Pour ce projet, nous avons essayé de placer le curseur entre la lisibilité, l’utilité, l’esthétique et le plaisir. »

Le plaisir ?

« Ouais un petit peu. Tu vois c’est un peu l’idée et c’est pourquoi avec Peter Auto on a mis un peu de couleur. C’est bon pour la lisibilité. Il y a aussi le fait que l’automobile dans ces années-ci est plutôt resplendissante. »

Cette nouveauté qui voit le jour en cette fin d’été 2022 est le fruit de la collaboration entre Baltic et Peter Auto. Si l’univers automobile vintage t’es étranger, tu as juste à savoir que Peter Auto est depuis les années 80 un organisateur d’évènements automobile de prestige. Ils sont à l’origine par exemple du Mans Classique, une rétrospective des 24 heures du Mans.

Baltic tricompax x Peter auto tournage watch pilote
Baltic tricompax x Peter auto watch casque

Alors que la boîte est encore fermée, je lui pose une dernière question avant de découvrir la belle. N’oublie pas qu’à ce moment-là, je n’ai en tête que des photos du tournage et les quelques informations qu’il vient de nous donner !

Avant de me montrer la pièce, peux-tu me dire ce que t’aimerais qu’on retienne de cette montre ? J’ai à peine fini ma phrase qu’il y répond déjà.

« Cette montre c’est l’association de deux passions et de deux milieux différents. Pour moi, ce qu’on a fait ici, c’est d’essayer d’exprimer un maximum notre passion pour ces deux milieux. » Cette montre est donc le point de rencontre entre l’automobile vintage et l’horlogerie. Pour ma part, je trouve cela réussi et je ne suis qu’au début de mes surprises…

La collaboration entre Peter Auto et Baltic

La rencontre entre les deux mondes n’est pas une chose nouvelle. Auparavant d’autre marques ont tenté de faire des collaborations avec le milieu automobile. Mais, à mon humble avis, elle n’a jamais été vraiment réussie et cela à cause de la guerre d’égo qui a lieu sur le cadran. Les deux marques veulent que leur nom y soit apposé, ce qui va à l’encontre de l’équilibre esthétique.

Quand tu regardes la montre, tu peux observer que le nom de Peter Auto est bien absent du cadran. Je fis donc la remarque à Etienne qui me donna un peu plus d’information sur la collaboration.

Etienne Malec Baltic
Etienne Malec
Baltic tricompax x Peter auto watch

« Avec Gregory Miellou, le responsable marketing de Peter Auto, nous nous sommes connus un peu par hasard. En plus d’être un client, il se trouve que nous étions alignés en termes de vision d’entreprise, d’intérêt automobile et d’intérêt horloger, ce qui a grandement facilité cette collaboration. Nous avions donc travaillé ensemble sur le design. Nous voulions faire une montre qui soit bonne à porter pour tout le monde et c’est Gregory lui-même qui m’a dit qu’il ne voulait pas mettre Peter Auto sur le cadran. »

Il n’est pas pour autant absent de la montre car on retrouve la mention sur le fond de boîte.

Roulement de tambour, l’écrin s’ouvre et se révèle à moi, non pas une montre, mais une montre et deux Stop Watch. A ce moment je n’ai qu’une envie, c’est de passer la montre au poignet, de m’emparer des Stop Watch, de sauter dans une voiture et de passer la journée sur un circuit. Etienne si tu lis ces quelques lignes, ceci n’est pas du tout un appel du pied !

Si chaque projet est un éternel recommencement, nous sommes forcés de constater que cette pièce est bien une Baltic. Pour y arriver, Etienne et son équipe ont tâché de garder la même lecture sur toutes leurs carrures et tous leurs boitiers. La recette Baltic, se sont des proportions justes, une petite taille et une absence de fioritures.

Baltic tricompax x Peter auto tournage stopwatch
Baltic tricompax x Peter auto tournage ecrin

La plus belle des surprises, la plus belle des expériences

Pour comprendre ce qui va suivre, je laisse Etienne vous donner un peu de contexte. « Tu vois la première montre que je me suis acheté était une GMT de chez Rolex, parce que je voulais devenir pilote d’avion. Une fois que j’ai eu cette montre je me suis senti plus proche de cet objectif, même si je savais très bien que je ne pouvais pas le devenir. J’avais au moins un élément de leur univers. »

Maintenant que le contexte est posé, revenons à la montre. Elle est le fruit de la rencontre entre la passion pour l’automobile vintage et l’horlogerie. Faute de pouvoir devenir un pilote des années 60-70, Etienne a dû s’adapter. Avec ce qui va suivre, l’idée qui a motivé ce projet allait pouvoir prendre vie.

Mais qu’avait-il en tête ?

« J’avais en tête une ambiance de course des années 60-70 avec une voiture de course et un pilote expérimenté au volant. Et dans la vidéo, que je vais te montrer, on a essayé de retranscrire ce feeling : le temps qui passe et qui est vécu différemment à différent instant d’un tour de circuit. »

Alors pour se faire, direction un circuit en Espagne avec un pilote de renom et une Porsche 910 de compétition. Pendant toute la journée ils ont filmé pour capter ce moment de vie intense où le pilote, lancé à pleine vitesse, va prendre un tournant. En un temps très court, toute une suite de décisions et d’actions doivent être prise.

A en voir la lueur qu’il avait dans les yeux quand il me racontait tout cela, vous pouvez être certain que cette journée restera gravée dans sa mémoire. Un moment hors du temps où ses passions automobiles et horlogère l’ont transporté à une autre époque.

Voilà ce que peut te faire vivre la passion ! N’est-ce pas merveilleux ?

Le produit est confectionné avec soin et ce sont les petits détails, comme les touches de couleurs et son histoire, qui la rendent unique.

La passion automobile ne m’anime pas particulièrement et pourtant j’ai été saisi par cette montre. Bravo Etienne, bravo Baltic et merci Peter Auto ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.